MILLIONNAIRES > Benjamin Bejbaum et Olivier Poitrey

Benjamin Bejbaum et Olivier Poitrey

Benjamin Bejbaum n’a pas le parcours académique parfait que sa réussite pourrait laisser supposer.

Élève peu brillant, renvoyé des bancs de la faculté de Mathématiques en Sciences appliquées pour tricherie, arpentant quelque temps le cursus d’Histoire, il se tourne peu à peu vers l’informatique, durant ses nombreuses nuits d’insomnies au cours desquelles il crée des sites et des jeux, travaille dans un cyber café et commence à toucher du bout des doigts les possibilités infinies du web. À 24 ans avec son cousin, il crée sa première agence web, Iguane Studio. Lors d’un voyage à New York il puise l’inspiration dans l’idée d’un site web de partages de vidéos, et crée dans la foulée, Short TV, l’ancêtre de Daily Motion. Un tel service n’existe pas encore.

Quelques mois plus tard, son ami Olivier Poitrey, rencontré chez l’hébergeur Digiweb, s’associe à lui et ensemble, et ils fondent le fameux site Daily Motion, quelques mois à peine avant leur grand concurrent You Tube. Site communautaire d’hébergement et de partage de vidéos amateurs, l’encodage est automatisé et les internautes n’ont pas à se soucier du format de leur vidéo. Ce qui facilite l’accès et la diffusion. Le succès est rapide, atteignant rapidement des milliers d’internautes qui se passionnent pour ce nouveau moyen de communication à travers leurs propres images. Dynamiques, les deux associés ont su vendre leur produit auprès d’investisseurs individuels afin d’en assurer le lancement. Depuis, le site propose toutes sortes de rediffusions télévisées, ce qui lui vaut quelques polémiques en matière de droits d’auteurs. Les politiques, les publicitaires, les chanteurs, les auteurs, les anonymes en mal de reconnaissance, la télé-réalité s’empare des performances de Daily Motion et tout ce petit monde souhaite s’y voir et être vu pour créer le buzz. Permettant à toutes sortes d’artistes de faire leur propre promo, outil publicitaire incroyable, le site des deux amis est aujourd’hui l’un des plus importants du net, et s’est trouvé enrichi de prestigieux partenaires dont notamment France Télécom Orange qui voit en ce support un formidable outil de promotion et de communication, adapté aux jeunes, son panel de consommateurs de prédilection. Depuis 2011, l'opérateur a mis en place quelques synergies avec Dailymotion.

Les régies publicitaires d'Orange en France, en Espagne, en Pologne et au Royaume-Uni travaillent ainsi avec le site de vidéos. Le lecteur vidéo de la start-up a également été intégré dans les portails Orange en France, en Amérique latine, en Afrique. L'opérateur télécoms qui a acquis des droits dans le sport, le cinéma et les séries met par ailleurs ce contenu à disposition de son protégé. Une collaboration qui profite à tous. Daily motion est gratuit, mais Benjamin et Olivier font rapidement fortune, soutenu dans le secteur par leurs associés dans le capital. Depuis sa création en 2005, Daily Motion s’est imposé dans le paysage du web comme un incontournable et un modèle. Depuis le début chacun des deux amis a des tâches bien définies, pour Benjamin ce sera la stratégie de l’entreprise et pour Olivier les performances techniques. Ils se complètent et se motivent, prophètes du net, ils manient l’outil de manière à ce qu’il leur rapporte des sommes considérables même s’ils ont dû au départ faire participer dans leur capital des indépendants qui leur laissent une grosse part du gâteau. Passant sans complexe du statut de geek à celui de milliardaire du web, les deux compères peuvent se vanter de partager une fortune estimée à quelque 40 millions d’euros.

Très jeunes, entreprenants, il faut désormais compter avec eux dans l’environnement des internautes et il y a fort à parier que leur talent sera bien vite mis à profit pour innover, lancer et prendre de nouveaux risques qui les mèneront plus loin encore que le buzz de Daily Motion.

MILLIONNAIRES > Benjamin Bejbaum et Olivier Poitrey

Millionnaires du net

Copyright Millionaires.net © Toute reproduction même partielle est strictement interdite

Regie publicitaire internet | Argent Webmaster | Abattement fiscal